Recherche avancée

La Haye > Informations sur le Luxembourg > Politique >

Politique

Une monarchie constitutionnelle

L’État luxembourgeois est une démocratie représentative sous forme d’une monarchie constitutionnelle. Le premier article de la Constitution déclare que le Grand-Duché est un "État démocratique, libre, indépendant et indivisible". L’article 51 indique qu’il est placé sous le régime de la démocratie parlementaire. La nation est la source de la puissance souveraine et c’est devant les représentants de la nation souveraine que le Grand-Duc prête le serment prévu par la Constitution.

La puissance souveraine réside dans la nation. L’exercice des pouvoirs souverains est confié au Grand-Duc. Il dispose des seuls pouvoirs que la Constitution et les lois lui confèrent expressément.

 

Le gouvernement

 

Le gouvernement participe au pouvoir législatif et exécutif. Il a un droit d’initiative en matière législative, appelé initiative gouvernementale, qui lui permet de présenter des projets de loi. Le Grand-Duc est le chef de l'Etat. Toute mesure prise par le Grand-Duc dans l'excercise de ses pouvoirs constitutionnels doit être contresignée par un membre du gouvernement qui en assume l'entière responsabilité.

Le gouvernement Bettel-Schneider-Braz

Le gouvernement, issu des élections législatives du 20 octobre 2013, sous la présidence de Xavier Bettel, est un gouvernement de coalition entre le Parti démocratique (DP), le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) et Les Verts (Déi Gréng).

Le gouvernement Bettel-Schneider-Braz a été assermenté le 4 décembre 2013. Il est composé:

  • d'un président, ayant le titre de Premier ministre, 
  • d'un Vice-Premier ministre, 
  • de 13 membres ayant le titre de ministre,
  • de trois secrétaires d'Etat.
 

 

Les partis politiques luxembourgeois

 

CSV
Chrëschtlech Sozial Vollekspartei – Parti chrétien-social
www.csv.lu

LSAP
LSAP D’Sozialisten – Parti ouvrier socialiste luxembourgeois
www.lsap.lu

DP
DP Demokratesch Partei – DP parti démocratique
www.dp.lu

Déi Gréng
Déi Gréng – Les verts (trad. litt.)
www.greng.lu

ADR
Alternativ Demokratesch Reformpartei  – parti alternatif et démocratique de réformes
www.adr.lu

Déi Lénk
Déi Lénk – La gauche (trad. litt.)
www.dei-lenk.lu

 

Les partis politiques suivants ne sont pas représentés à la Chambre des députés:

KPL
Kommunistesch Partei Lëtzebuerg – Parti communiste luxembourgeois
www.kp-l.org

Piratenpartei
Piratepartei – Parti pirate
www.piratepartei.lu

Partei fir integral Demokratie
Partei fir Integral Demokratie – Parti pour la démocratie intégrale
www.pid.lu

 

 

 

Les institutions politiques au Luxembourg

 

 Les principales institutions du Grand-Duché de Luxembourg sont:

L’organisation de l’Etat luxembourgeois part du principe que les fonctions des différents pouvoirs doivent être réparties entre des organes différents. Tout comme dans de nombreuses autres démocraties parlementaires, la séparation des pouvoirs est souple au Luxembourg. En effet, il existe de nombreuses relations entre les pouvoirs exécutif et législatif mais le pouvoir judiciaire reste totalement indépendant.

Le pouvoir législatif repose sur l’action conjointe de la Chambre des députés, du gouvernement et du Conseil d’Etat.

Le Grand-Duc forme avec le gouvernement et ses membres responsables l’organe constitutif du pouvoir exécutif.

Les cours et tribunaux sont chargés par la Constitution d’exercer le pouvoir judiciaire. Ils sont indépendants dans l’exercice de leurs fonctions.

La Cour des comptes et le médiateur sont des organes qui devraient permettre à la Chambre des députés d’exercer un droit de regard sur la gestion de l’Etat.